6 conseils pour votre prochain voyage en famille

L’amour est de saison – entre conjoints comme au sein des familles! Si la Saint-Valentin incite certains Canadiens à rester douillettement à la maison avec l’être aimé, d’autres sont susceptibles de s’aventurer un peu plus loin pour célébrer le long week-end du Jour de la famille – possiblement en traversant la frontière vers des villes américaines toutes proches pour s’amuser un peu en famille! Pour les parents de jeunes enfants, se rendre chez nos voisins du sud est souvent beaucoup plus simple que de faire face à une culture complètement nouvelle, une langue étrangère ou un décalage horaire avec des enfants sur les bras. Rappelez-vous toutefois qu’il ne suffit pas de réserver à l’hôtel et de faire ses bagages! Si vous voyagez avec des enfants, il est essentiel que vous soyez au courant des règles transfrontalières suivantes avant votre départ.

  1. Les enfants de tous âges ont besoin d’un passeport pour entrer aux États-Unis. Voici quelques détails à garder en tête. La photo passeport d’un enfant en bas âge doit montrer la tête de face et descendre jusqu’aux épaules. Même si votre enfant est très jeune et que vous devez le porter, la photo ne doit montrer ni vos mains ni vos bras. Si votre enfant a moins de 11 ans, laissez en blanc la section de la signature (les enfants de 11 ans et plus peuvent signer leur propre passeport). Enfin, ne signez jamais un passeport qui n’est pas le vôtre et n’oubliez pas que votre passeport doit être encore valide six mois après votre entrée aux États-Unis!
  2. Tout parent seul, les grands-parents et les autres membres de la famille qui voyagent avec des enfants doivent détenir l’approbation écrite du ou des parents restés au pays. Même si vous êtes divorcé et avez la garde complète de vos enfants, veillez à apporter les documents qui confirment officiellement cette permission quand vous voyagez seul avec un enfant dont vous êtes le père ou la mère. Comme la vigilance s’est accrue en raison d’une hausse des enlèvements internationaux, les agents à la frontière peuvent vous interdire, ainsi qu’à votre enfant, de quitter le pays si vous n’avez pas une copie notariée d’une lettre de consentement signée par l’autre parent de l’enfant.
  3. Vos enfants sont peut-être jeunes et en santé, mais ils ont quand même besoin d’une assurance voyage. Les enfants ne sont pas immunisés contre la maladie, et, en tant que parents, vous savez qu’ils ne sont surtout pas à l’abri des blessures. Même si vous préféreriez ne pas penser aux dangers qui les guettent au centre commercial, sur les pentes de ski ou au parc, votre rôle de parent vous oblige à évaluer les risques et à vous préparer en conséquence. Et quel est le meilleur outil pour se prémunir contre les imprévus? L’assurance voyage, bien sûr! (Si vous bénéficiez d’une telle assurance par l’entremise de votre carte de crédit, vérifiez si vos enfants sont couverts par votre police.)
  4. Un certain nombre d’activités à risque ou de sports amateurs sont susceptibles de ne pas être couverts par votre assurance voyage. Les enfants adorent essayer de nouvelles choses (pensons ici à la motoneige, à la pêche blanche ou aux glissades), et la plupart d’entre eux ne disent jamais non à une partie de hockey ou à une bonne vieille bataille de boules de neige. Assurez-vous simplement de consulter votre assureur et de lire attentivement votre police avant de partir. Il est dangereux et coûteux de présumer qu’une assurance voyage couvre absolument tout. Les exclusions varient d’une police à l’autre, alors consultez des experts pour trouver la protection adéquate pour vous et votre famille.
  5. Assurez-vous que les collations que vous apportez peuvent légalement traverser la frontière. Une carte routière et des passeports? Pas de problème. Mais faites attention aux lunchs que vous apportez! Le fromage sur vos craquelins, le jambon de vos sandwichs et les fruits à manger plus tard pourraient ne pas être sur la liste des aliments approuvés aux États-Unis (accessible en anglais seulement). Et même si vous apportez de la nourriture approuvée, vous devez malgré tout déclarer tous les aliments que vous avez avec vous, sinon vous risquez de payer une très grosse amende (accessible en anglais seulement). Un trajet en voiture peut sembler plus long qu’il ne l’est vraiment quand votre estomac gargouille, mais répondre à des questions au sujet d’aliments interdits peut aussi vous faire trouver le temps long.
  6. Vous voyagez avec des ados? L’âge  légal pour consommer de l’alcool aux États-Unis est de 21 ans. Et n’oubliez pas que les urgences découlant d’un abus d’alcool en voyage ne sont pas couvertes par votre assureur. Alors si vous êtes plutôt tolérant face à la consommation d’alcool de vos ados, sachez que les lois en vigueur aux États-Unis sont plus strictes que les nôtres. Non seulement vos enfants commettront-ils une infraction, mais leur police d’assurance sera annulée s’ils subissent des blessures nécessitant des soins médicaux au moment où leurs facultés sont affaiblies. Et ce sera la même chose pour votre assurance si vous agissez de la même façon! Quel que soit votre âge, il ne faut pas abuser de l’alcool.

Passer plus de temps en famille est formidable, mais il faut d’abord faire quelques efforts avant de pouvoir se détendre et avoir du plaisir. Assurez-vous de connaître toutes les règles avant de partir aux États-Unis avec vos enfants – et veillez bien sûr à les respecter!

 

Vous préparez votre prochain voyage? Commencez à explorer vos options d’assurance voyage.

Ecrire un commentaire