Célébrer, favoriser et préserver les relations entre les générations

Novembre – le conseil du mois

Le 11 novembre, jour du Souvenir, constitue l’occasion idéale d’avoir une pensée non seulement pour ceux qui ont servi autrefois ou servent aujourd’hui dans l’armée, mais aussi pour toutes les personnes qui comptent dans notre vie. L’image souvent associée au jour du Souvenir est celle des anciens soldats qui ont combattu lors des deux guerres mondiales et pendant la guerre de Corée, mais des milliers d’hommes et de femmes de tous âges font aujourd’hui partie du personnel militaire du Canada. Même si le Canada joue un rôle de gardien de la paix dans le monde, ses soldats sont souvent déployés dans des zones de conflit armé à l’étranger. À leur retour au pays, il en découle des répercussions à long terme pour eux comme pour les membres de leur famille immédiate et de leur famille élargie ainsi que pour leurs amis. Le mois de novembre est donc un bon moment pour réfléchir à l’importance de toutes les relations qui font partie de notre vie et pour mieux apprécier celles que nous négligeons souvent.

Les gens plus âgés que nous connaissons ont sur nous une emprise plus grande que nous pourrions le croire. Nos parents, grands-parents, oncles et tantes, et notre réseau élargi de parents et d’amis ont une profonde influence sur notre manière de penser, d’agir, de réagir et de nous occuper d’autrui. Des recherches montrent que les gens qui bénéficient de relations bien développées, notamment de liens multigénérationnels, ont moins tendance à souffrir de dépression et de dysphorie, profitent mieux de la vie et vivent peut-être même plus longtemps. Les gens ont besoin de leurs semblables. Le clan, la tribu, le groupe sont à la base de notre culture. Nous avons évolué en prenant soin les uns des autres et en tirant des leçons des erreurs d’autrui.

On ne compte plus les articles et les livres qui insistent sur l’importance d’avoir des gens plus âgés dans son entourage. Si vous n’avez pas de tantes, d’oncles ou de grands-parents, il existe bien des façons d’entrer en contact avec les générations antérieures au sein de votre communauté. Le bénévolat est un excellent point de départ, car les établissements pour les aînés, les centres de soins de longue durée, les hôpitaux, les églises et les centres communautaires ont besoin d’un soutien local pour susciter un rapprochement entre des gens d’âges divers.

Pour nous enrichir du savoir des gens plus âgés qui nous entourent, il suffit de poser des questions, de partager des souvenirs et de raconter des histoires. Chaque génération est persuadée d’être la meilleure, mais en fait nous avons tous beaucoup à apprendre des gens qui nous ont précédés. Et à l’égard de nos soldats, toutes générations confondues, notre dette est grande.

Alors, prenez un moment pour vous souvenir ce mois-ci… et pour tisser des liens qui pourraient transformer positivement votre vie.

 

Le conseil du mois d’Ingle est fourni par P. Lloyd, directeur des Services cliniques, Novus Santé (membre du groupe de sociétés du Groupe Ingle).

 

Vous préparez votre prochain voyage? Commencez à explorer vos options d’assurance voyage.

Ecrire un commentaire