Le point sur la sécurité et sur le Navigateur voyageMC après les attaques de Bruxelles

On perçoit souvent les attaques terroristes comme des événements imprévisibles et aléatoires, qui font monter le niveau de peur dans la société. Même si elles semblent lancées à l’aveuglette, ces attaques recèlent souvent une logique qui découle de conditions sous-jacentes d’ordre géopolitique, sociologique et sécuritaire. Par exemple, avant les attaques du 22 mars 2016 à Bruxelles, le niveau de la menace terroriste en Belgique était de 3 sur une échelle de 4. Le climat sécuritaire général dans la région avait considérablement changé à la suite des attaques terroristes de novembre 2015 à Paris, surtout à cause des liens potentiels entre les attaquants et certaines zones de la Belgique (plus précisément la municipalité de Molenbeek dans la Région de Bruxelles-Capitale).

Salah Abdeslam, l’un des suspects dans les attaques de Paris, avait été arrêté à peine quatre jours plus tôt à Bruxelles. La neutralisation d’une cellule terroriste ou l’arrestation de ses membres peuvent amener d’autres cellules à entrer en action. Certains se sont demandé si Abdeslam, communiquant par l‘intermédiaire de son avocat (à l’insu de ce dernier), n’aurait pas utilisé un langage codé pour inciter les membres de la cellule à lancer des attaques. Il peut être difficile de déceler de tels indices avant une attaque (et même après), mais comprendre l’environnement sécuritaire sous-jacent et savoir quoi faire et qui contacter si un incident se produit peut aider à bien se préparer.

 

Comment se préparer

Comment être prêt en cas d’attaque terroriste? Il faut d’abord connaître les caractéristiques d’ordre sécuritaire du lieu où l’on vit ou que l’on est susceptible de visiter. Procédez de la façon suivante :

  • Soyez au fait des facteurs géopolitiques, culturels, sociétaux, économiques ou autres qui sont susceptibles d’affecter les conditions globales du lieu en matière de sécurité.
  • Demeurez alerte dans tout lieu susceptible d’être visé, comme un immeuble gouvernemental, un poste de police, un pôle de transport, un marché, un restaurant, un poste militaire ou un quartier d’affaires.
  • Essayez de ne pas tomber dans la lune quand vous marchez, à l’instar de bien des gens au cours de leurs trajets quotidiens, et évitez de porter des écouteurs, qui atténuent encore plus la perception de votre environnement immédiat.
  • Sachez où aller ou qui appeler en cas d’urgence. Vous devez notamment connaître les numéros d‘urgence locaux (ex. : 112, 911 ou 999) ainsi que le numéro de votre fournisseur d’assistance (que vous indiquera votre compagnie d’assurance).
  • Inscrivez-vous auprès de votre gouvernement ou auprès de votre ambassade avant votre départ en voyage.

Comment réagir

Que peut-on faire quand une bombe éclate? Si vous êtes aux abords immédiats du lieu de l’explosion, vous devriez :

  • Rester près du sol et vous mettre derrière quelque chose de gros et de dense, en couvrant votre cou et votre tête avec vos mains. Attendez-vous à ce qu’une deuxième explosion se produise (c’est fréquent); enfuyez-vous aussi vite que possible par la suite.
  • Ne jamais prendre l’ascenseur et éviter de vous tenir près d’une fenêtre ou de choses susceptibles de produire des éclats dangereux.
  • Suivre les conseils des autorités locales, y compris des policiers et du personnel médical. Ils vous diront habituellement de rester à l’abri sur place, c’est-à-dire de vous mettre en sécurité dans un immeuble et d’y demeurer jusqu’à ce que les autorités indiquent que vous pouvez le quitter en toute sécurité.
  • Contacter les services d’urgence locaux (surtout si vous êtes blessé), ainsi que le fournisseur d’assistance de votre compagnie d’assurance.
  • Être conscient que dans ce contexte, il est possible que les communications soient lentes ou interrompues.

Comment s’en sortir

Que faire après l’explosion d’une bombe?

Si vous êtes coincé dans un immeuble ou sous des décombres :

  • Évitez les mouvements non nécessaires pour ne pas remuer la poussière.
  • Couvrez-vous le nez et la bouche avec tout tissu disponible.
  • Cognez sur un tuyau ou sur un mur pour attirer l’attention des sauveteurs, mais évitez de crier car vous risquez alors d’inhaler des quantités dangereuses de débris.

Dès que vous êtes en sécurité :

  • Surveillez les rapports des autorités locales et suivez leurs instructions (on vous dira probablement de vous mettre à l’abri sur place).
  • Ne vous étonnez pas de voir aux environs de la zone attaquée un grand nombre de policiers et d’autres représentants des autorités, et attendez-vous à ce que les réseaux pour le transport local, régional et international soient fermés; les réseaux de communication fonctionneront probablement avec lenteur, s’ils ne sont pas complètement inopérants.
  • Obtenez des soins médicaux pour toute blessure que vous pourriez avoir subie; si vous avez été témoin du déroulement des événements, il serait peut-être sage de chercher un soutien médical en raison des effets psychologiques que vous pourriez ressentir.

Notre équipe du Navigateur voyageMC a suivi de près le déroulement des événements en Belgique après que les attaques sont survenues le matin du 22 mars 2016. Nous offrons des services de gestion des risques en voyage qui permettent aux organisations de garder la trace de leurs membres et de communiquer avec eux, qu’ils soient chez eux ou à l’étranger. La capacité à déterminer où se trouvent les membres au moyen d’un GPS et à communiquer avec eux tout de suite après un événement comme celui survenu à Bruxelles est un élément crucial lorsqu’il faut remplir un devoir essentiel de diligence pour rassurer les organisations en leur confirmant que leurs membres sont sains et saufs. Nous nous occupons en outre d’éduquer les voyageurs et de leur fournir des conseils ainsi que l’information nécessaire sur leur destination, pour qu’ils soient bien préparés pour leur séjour, en plus d’émettre des alertes en temps réel et de procurer en tout temps de l’assistance d’urgence rapidement accessible.

Il y a des mesures à prendre pour se préparer en cas d’attaque terroriste, mais vous devez vous rappeler que le risque d’en être témoin est extrêmement bas. D’autres dangers, comme les accidents de voiture, sont plus susceptibles de se concrétiser; soyez-en conscient et assurez-vous que les mesures de sécurité personnelle que vous prenez sont proportionnelles à la probabilité et à la gravité de la menace.

 

Vous préparez votre prochain voyage? Commencez à explorer vos options d’assurance voyage.

Ecrire un commentaire