Des règles supplémentaires pour les visiteurs au Canada

Vous prévoyez avoir la visite d’amis ou de membres de la famille de l’étranger ce printemps ou cet été? Si oui, ils doivent être informés qu’à partir du 15 mars 2016, ils devront détenir une Autorisation de voyage électronique (AVE) en plus de leur passeport pour être autorisé à embarquer sur leur vol. Cette mesure s’appliquera à tous les ressortissants étrangers, non citoyen des États-Unis, provenant des pays exemptés de visa désignés, qui arrivent par avion et qui visitent le Canada pendant une durée de six mois maximum ou qui passent par un aéroport canadien vers un autre pays.

En général, il s’agit des pays dont les citoyens n’ont habituellement pas besoin d’obtenir un visa pour entrer au Canada, comme la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et la plupart des pays d’Europe de l’Est et Centrale ainsi que les Caraïbes. Les citoyens des États-Unis et les résidents de Saint-Pierre-et-Miquelon sont exemptés de cette règle, bien qu’ils devront présenter un passeport valide ou une autre identification acceptable. Les citoyens de pays qui doivent normalement obtenir un visa, à savoir le reste du monde, sont également exemptés de cette règle. Cliquez sur le lien suivant pour consulter tous les pays dont les citoyens devront obtenir une autorisation de voyage électronique pour voyager au Canada, et ceux qui continueront à avoir besoin d’un visa : http://www.cic.gc.ca/english/visit/visas-all.asp#visa .

Les détenteurs de la carte verte des États-Unis (résidents permanents non-citoyens) devront également se procurer l’AVE ainsi qu’un passeport.

L’AVE que les voyageurs peuvent obtenir en ligne au coût de 7$, sera obligatoire pour tous les voyageurs et est valide jusqu’à cinq ans ou pendant toute la durée du passeport auquel elle est associée. Si le passeport expire avant les cinq ans, une nouvelle AVE sera requise. La demande nécessitera un passeport, une carte de crédit et une adresse de courriel valides.

Le programme AVE est semblable au Système électronique d’autorisation de voyage (SEAV) instauré par les États-Unis il y a plusieurs années pour les citoyens de pays exemptés de visa, la plupart en Europe, mais également l’Australie, le Chili, le Japon et Taïwan. Pour obtenir la liste complète des 38 pays exemptés de visa pour les États-Unis, consultez http://travel.state.gov/content/visas/en/visit/visa-waiver-program.html .

Le gouvernement canadien conseille à tous les visiteurs potentiels de présenter la demande bien avant leur départ (même avant de réserver leur vol), bien que la plupart des demandes peuvent être présentée et accordées en quelques instants. Il conseille également aux requérants d’avoir en main la documentation appropriée lorsqu’ils voyagent avec des personnes mineures qui ne sont pas leurs enfants et de soucrire une assurance santé supplémentaire, étant donné que le gouvernement ne paiera pas les frais médicaux pour les visiteurs.

Les hôtes canadiens potentiels qui attendent la visite d’amis ou de membres de leur famille provenant de l’étranger doivent également savoir qu’il est préférable de souscrire bien à l’avance une assurance santé pour leurs visiteurs, laquelle est facilement disponible auprès de fournisseurs canadiens, en choisissant une date de prise d’effet qui coïncide avec leur date d’arrivée. Il est risqué d’attendre leur arrivée pour souscrire une assurance, car la couverture prend normalement effet après une courte période, peut-être 48 heures. Si le voyageur est malade ou qu’il subit un accident au cours de cette période d’attente, la couverture est nulle. De plus amples renseignements sur les avantages et les exclusions de l’assurance voyage des visiteurs au Canada sont disponibles sur ce site.

Ne laissez pas vos visiteurs entretenir le mythe selon lequel les soins de santé du Canada sont gratuits pour tous. L’admission systématique dans un hôpital du centre ville de Toronto coûtera bien au-delà de 5000 $ par jour à une personne non assurée. Le paiement sera demandé sur place en argent comptant ou par carte de crédit. Et en cas d’admission en soins intensifs, vous comprendrez pourquoi les frais de soins de santé au Canada sont parmi les six plus élevés au monde…

Veillez à ce que vos visiteurs soient bien préparés.

 

Pour consulter d’autres guides et conseils de voyage, visitez  Ingle International.

Ecrire un commentaire