Vous changez. Votre assurance voyage devrait changer aussi.

Joyeux anniversaire! Votre assurance voyage ordinaire pourrait être chose du passé.

Tout ce qu’il faut, c’est une journée — à l’un des seuils d’âge importants de la vie — pour que vous ne soyez plus admissible à l’assurance voyage dont vous avez besoin et à laquelle vous vous attendez. Un changement d’âge, un nouveau diagnostic, une nouvelle ordonnance, un changement d’adresse ou l’acceptation à une université étrangère pourrait vous faire passer à une catégorie de primes plus élevées. En essayant de déterminer comment vos besoins en assurance voyage changeront avec le prochain jalon de votre vie, vous pourriez vous mettre à la recherche d’une couverture qui vous convient mieux.

 

À 21 ans

John Wilson, agent d’assurance chevronné auprès de M. Butler Insurance Brokers Ltd. à Niagara Falls, en Ontario, fait remarquer que c’est souvent à l’âge de 21 ans (ou 25 ans pour ceux et celles qui sont toujours à l’université) que les compagnies d’assurance ne couvrent plus les enfants en vertu du régime de leurs parents. La police souscrite à votre campus ou l’assurance collective de soins médicaux de votre bureau n’est peut-être pas assortie de toutes les protections médicales nécessaires en voyage, comme c’était le cas lorsque vous aviez droit à l’assurance de vos parents. Cela veut donc dire que vous auriez probablement besoin d’une police d’assurance voyage personnelle. N’oubliez pas que même si vous êtes en bonne santé, les voyageurs jeunes et sportifs sont plus susceptibles de se blesser — et les frais de traitement à l’extérieur du Canada sont probablement plus élevés que vous ne le pensez. Une ancienne meneuse de claques des Argonauts de Toronto a glissé alors qu’elle se trouvait à bord d’un yacht en Croatie en 2012, et elle s’est retrouvée dans le coma dans un hôpital de ce pays, sans assurance. Heureusement pour elle et sa famille, une campagne menée à l’aide des médias sociaux a permis de ramasser la somme de 142 000 $ pour défrayer ses frais médicaux à l’étranger totalisant près de 25 000 $ de même que les frais de l’ambulance aérienne de près de 94 000 $ pour la rapatrier à Richmond Hill.

 

À l’âge de 60, 65 ou 75 ans

Votre police d’assurance voyage ou la protection que vous offre votre carte de crédit pourrait perdre de sa valeur et de son attrait à ces âges. La période de couverture en vertu de votre carte de crédit pourrait être réduite ou éliminée. Il se peut que vous soyez obligé de répondre à un plus grand nombre de questions pour obtenir une police d’assurance voyage. Et si vous avez un trouble médical qui n’est pas stable depuis au moins un an, vous risquez de ne pas être assuré. Le moment pourrait donc être venu de vous trouver un régime assorti d’une période de stabilité plus courte ou d’un régime qui correspond mieux à votre état de santé particulier. Vous pourriez aussi considérer la possibilité de souscrire une assurance avant votre anniversaire afin d’avoir droit à une prime moins élevée pendant un peu plus longtemps ou encore, de trouver un assureur pour lequel les changements de taux sont appliqués à des seuils d’âge différents de ceux établis par votre ancien assureur de voyage.

 

Faire du sport ou des activités comportant des risques

Même si certaines personnes peuvent faire du golf un sport dangereux, vous préférez peut-être des activités plus risquées. Si c’est le cas, vous devriez prendre soin de vérifier si votre sport de prédilection fait partie des exclusions avant de choisir une police d’assurance voyage particulière. Un régime pourrait refuser d’assurer seulement les sports professionnels, les épreuves de vitesse motorisées, les rodéos, les concours hippiques ou les courses de chevaux. Un autre régime peut ajouter les activités de cascadeurs ou d’acrobaties à sa liste d’exclusions ou encore, les activités « à risque élevé » sans énumérer ces activités, tandis qu’un autre régime peut couvrir la plongée en scaphandre autonome jusqu’à une certaine profondeur pourvu que le plongeur soit dûment certifié. Certains régimes peuvent couvrir certains types de descente d’eaux vives en radeau pneumatique, ce qui n’est pas nécessairement le cas d’autres régimes. La luge de rue et l’alpinisme peuvent également faire partie des exclusions. Vous devez donc bien examiner les régimes lorsque vous choisissez votre couverture.

 

Déménager à l’étranger

Si vous vous installez à l’étranger pour y poursuivre vos études ou pour travailler, vous pouvez faire une demande annuelle d’assurance à durée indéterminée en vertu de votre régime d’assurance-maladie provinciale, pendant un maximum de cinq ans. Vous pouvez lire les exigences de l’Ontario à titre d’exemple. N’oubliez pas que l’assurance de soins médicaux du gouvernement à l’extérieur du Canada est « très restreinte » et que toutes les provinces recommandent fortement à leurs résidents de souscrire des assurances supplémentaires. Les étudiants peuvent être admissibles à une certaine protection pour le maintien de la santé par l’intermédiaire de l’université qu’ils fréquenteront à l’étranger, mais cela ne couvre pas les urgences majeures ou le transport pour rentrer au Canada. Prenez soin de bien analyser les options d’assurance qui s’offrent à vous, que vous souscriviez au régime d’assurance ici même au Canada ou à votre pays de destination. Il existe également des régimes d’assurance pour les personnes qui seront à l’extérieur du pays pendant plus d’un an.

« Ces régimes peuvent couvrir les examens de santé réguliers, les besoins usuels en matière de santé (p. ex., un examen général ou un rendez-vous chez le dentiste) et les urgences médicales, et les assureurs n’exigent pas que vous soyez couvert en vertu de votre assurance-maladie provinciale », affirme Matt Davies d’Ingle International. « Nous mettons divers régimes d’assurance santé à la disposition des expatriés », ajoute-t-il.

 

Déménager de l’autre côté de la frontière

Un changement d’adresse de l’autre côté de la frontière canado-américaine risque de modifier vos habitudes de voyage. John Wilson, dont le bureau se trouve à distance de marche de la frontière, avoue qu’il voit souvent des clients traverser la frontière pour aller faire du magasinage sans se préoccuper de l’assurance voyage. Par conséquent, lorsqu’il donne un prix pour une assurance voyage, il prend soin de mentionner que pour seulement 50 $ de plus par année (par exemple), le régime pourrait couvrir de multiples voyages échelonnés sur une année complète.

 

Se gâter avec des vacances payées d’avance

Si vous dépensez beaucoup d’argent pour prendre l’avion, faire une croisière ou aller dans un centre de villégiature tout compris, vous tiendrez certainement à vos vacances. Dans cette optique, l’assurance médicale sera tout aussi importante, mais peut-être devriez-vous aussi accorder plus d’importance aux sections de la police d’assurance voyage concernant l’annulation du voyage et les bagages perdus. Les vols de correspondance risquent d’être modifiés ou retardés en raison du mauvais temps ou encore, une maladie affligeant un membre de votre famille pourrait vous empêcher de partir à la toute dernière minute. John Wilson rappelle toutefois aux voyageurs qui achètent des forfaits de voyage tout compris pour lesquels la boisson alcoolisée est gratuite qu’ils risquent de se mettre dans le pétrin. Les blessures qui surviennent lorsqu’une personne est intoxiquée ne sont pas couvertes par les assurances.

 

Touriste hivernant

Si vous venez de prendre votre retraite et que vous planifiez de passer plusieurs mois dans le sud des États-Unis, vous avez la possibilité de conduire jusqu’à votre destination, ce qui vous permet même de retarder votre départ jusqu’à ce qu’assez de temps se soit écoulé depuis un changement de médicament, depuis que vous avez subi un examen de dépistage ou depuis que vous avez été traité pour un état de santé quelconque. Vous devriez essayer d’avoir une assurance qui présente de la souplesse mais cela dit, prenez soin de divulguer votre état de santé pour éviter qu’une réclamation vous soit refusée. « D’un régime à l’autre, la couverture des affections préexistantes varie beaucoup », fait remarquer Matt Davies. « Les assureurs évaluent les risques liés à diverses affections médicales de manière différente, sans compter que les périodes de stabilité des diverses affections peuvent varier considérablement. » Il vaut donc la peine d’analyser divers régimes, de demander des conseils aux experts pour savoir comment interpréter les polices d’assurance et s’y conformer ainsi que de discuter franchement avec votre médecin des résultats d’examens médicaux avant de faire vos valises pour vous rendre dans le Sud.

Donc, n’oubliez pas que la police que vous aviez l’année dernière n’est pas nécessairement votre meilleur choix en ce moment. Si vous avez changé, c’est peut-être aussi le cas de vos besoins en assurance voyage.

 

Vous préparez votre prochain voyage? Commencez à explorer vos options d’assurance voyage.

Ecrire un commentaire