Vous partez à Cuba? N’oubliez pas d’apporter une preuve d’assurance maladie

On conseille fortement aux touristes canadiens se rendant à Cuba de mettre à jour leurs documents d’assurance voyage et de réévaluer leur protection au besoin, en prévision de l’arrivée massive de visiteurs américains à l’automne et à l’hiver prochains qui sera un fardeau pour l’infrastructure des soins de santé d’urgence de ce pays des Caraïbes.

L’entente qui a été signée permet aux compagnies aériennes commerciales des États-Unis de diriger chaque jour jusqu’à 110 vols réguliers vers La Havane et neuf autres aéroports en périphérie. Les Canadiens et les citoyens d’autres pays peuvent donc s’attendre à une concurrence accrue et à des prix plus élevés pour tous les biens et services offerts à Cuba — y compris pour les soins dans les hôpitaux et cliniques.

À Toronto, le bureau de tourisme de Cuba (CTB) a de nouveau indiqué à Ingle International que tous les gens visitant ce pays doivent avoir une preuve qu’ils sont couverts par une assurance maladie pour leur séjour. Cette exigence s’appliquera aussi aux Américains, tout comme elle concerne les Canadiens et les gens d’autres pays depuis l’instauration de cette mesure en 2010. Tout visiteur qui ne peut pas produire une preuve d’assurance devra souscrire une protection auprès d’une compagnie d’assurance cubaine établie dans un des points d’entrée à Cuba ou située près de ceux-ci.*

Un représentant du CTB a signalé à Ingle qu’une preuve d’assurance maladie d’une province canadienne, même si elle répond à l’exigence pour l’entrée à Cuba, ne fournit pas la protection requise pour couvrir les services de soins d’urgence dans ce pays ni le rapatriement par ambulance aérienne. Le voyageur se verrait alors obligé de payer tous les frais facturés avant d’être autorisé à quitter Cuba.

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) prévient aussi qu’à Cuba, la plupart des hôpitaux exigent qu’une garantie de paiement (ou le paiement comptant) soit fournie à l’avance; elle conseille en outre aux voyageurs de s’informer des procédures de paiement/remboursement en vigueur dans leur compagnie d’assurance. L’Agence suggère aussi aux gens qui se rendent à Cuba d’acheter une assurance voyage auprès d’une compagnie canadienne avant de quitter le Canada.

Robin Ingle, chef de la direction d’Ingle International, une entreprise qui s’occupe des produits d’assurance internationaux pour le compte de la plupart des grandes compagnies canadiennes d’assurance voyage, souligne que les coûts des soins dans les hôpitaux et cliniques de Cuba peuvent être très élevés pour les touristes. C’est pourquoi les Canadiens devraient souscrire une assurance voyage leur procurant le niveau de couverture adéquat, de manière à ne rien avoir à payer directement. Cela devrait leur éviter bien de l’anxiété — et des coûts à assumer.

« Chaque année, les Canadiens effectuent plus d’un million de visites à Cuba, et la plupart d’entre eux affirment vouloir y retourner », indique Robin Ingle. « Avec l’influx attendu de visiteurs américains, l’infrastructure de Cuba pourrait être mise à l’épreuve. Nous ne pouvons que conseiller aux Canadiens d’avoir des documents de voyage adéquats et de savoir exactement ce qui est couvert par leur assurance voyage, en plus d’en connaître les restrictions ou exclusions. »

« Personne ne souhaite être pris au dépourvu, que ce soit à Cuba ou ailleurs, devant une facture médicale à payer qui dépasse largement sa limite de crédit », poursuit-il. « Si vous détenez une bonne couverture auprès d’un grand assureur canadien, vous n’aurez pas à subir le désagrément de payer directement l’hôpital, la clinique ou le médecin pour ensuite demander un remboursement une fois rentré à la maison. »

Robin Ingle souligne qu’Ingle International collabore depuis plus de vingt ans avec Asistur, la principale entreprise d’assistance médicale en voyage de Cuba. Ces deux sociétés ont développé au fil du temps des liens serrés et ont perfectionné leur approche pour ce qui est de fournir et de coordonner une assistance. Ingle travaille en tandem avec Asistur pour transporter rapidement les gens ayant des besoins médicaux urgents vers les établissements appropriés, pour surveiller les soins qui leur sont prodigués et pour s’occuper des exigences de paiement au nom de leurs clients détenant une couverture internationale.

* L’assurance voyage souscrite auprès de compagnies privées à Cuba procure des avantages bien inférieurs à ceux qui sont offerts par les régimes vendus au Canada, qui procurent une protection allant jusqu’à 10 millions de dollars pour les frais médicaux, incluant le rapatriement par avion s’il est médicalement nécessaire. L’assurance offerte à Cuba à divers points d’entrée, au coût d’environ 4,50 $ par jour, fournit une couverture maximale de 25 000 $US pour les coûts liés à un accident ou une maladie, et de 15 000 $US pour le rapatriement — ce qui ne suffit pas à payer un vol en ambulance aérienne de Cuba jusqu’au Canada.

 

Vous préparez votre prochain voyage? Commencez à explorer vos options d’assurance voyage.

Ecrire un commentaire