Vos clients doivent savoir que l’assurance voyage est un achat serieux

Il est prévu que les Canadiens effectuent près de 30 millions de voyages touristiques hors du pays* au cours des 12 prochains mois. La plupart achètera une assurance voyage pour couvrir les coûts des urgences médicales imprévues et ils s’attendront à ce que les assureurs et les agents proposent le régime approprié, au meilleur prix possible, avec le minimum d’effort de leur part, mais avec l’assurance absolue qu’il couvrira « tout ». Ils veulent « la tranquillité d’esprit ». Pouvez-vous la leur donner?

 

Pas sans votre aide. À l’exception des politiques qui ne couvrent pas les conditions préexistantes (adapté seulement à vos clients jeunes et en excellente santé), la plupart des demandeurs devront répondre à des questions sur la santé. Les régimes médicaux garantis, dont l’offre et le prix ont été fixé en fonction de l’état de santé du demandeur, posent de nombreuses questions, souvent dans un langage que les hommes de loi peuvent ne pas comprendre. Vous aurez peut-être besoin de les aider. Et si vous ne comprenez pas la question ou la terminologie, demandez de l’aide à l’assureur ou au médecin du demandeur.

 

De nombreuses demandes s’effectuent à présent par téléphone. Poser des questions sur la demande à mesure qu’elles surviennent et les saisir dans un formulaire en ligne sans documenter adéquatement le processus peut vous exposer à un risque. Le client a-t-il répondu correctement? Avez-vous interprété correctement sa réponse? Si cela est possible, renvoyez au client le questionnaire médical complété pour vérification et signature. Cette étape n’est pas toujours effectuée. Mais si le cas se termine par une demande, vous devez prouver que vous avez fait preuve de diligence raisonnable.

 

De nombreux candidats font une demande d’assurance avant leur départ en voyage. Ils considèrent l’assurance comme une formalité, quelque chose qu’ils doivent acheter, mais qu’ils préféreraient ne pas acheter. En renforçant constamment l’idée selon laquelle l’achat d’une assurance voyage est simple, que cette procédure ne prend que quelques minutes qu’elle peut être réalisée par téléphone pendant que l’acheteur conduit pour se rendre au travail, les assureurs envoient le mauvais message à ses clients. L’assurance voyage est un achat sérieux. Elle se base sur des renseignements fiables et sur la compréhension du client. Supplier le client de lire la police ne garantit pas qu’il le fera. Mais vous pouvez aider en insistant sur les sections que votre client doit connaître et comprendre. Ce ne sera pas possible si votre client part demain et que vous devez préparer les papiers dans l’après-midi.

 

Communiquez de façon honnête avec vos clients. Dites-leur de faire le demande à l’avance pour qu’ils puissent vous poser d’éventuels questions ou poser des questions à leur médecin. Donnez-leur le temps de lire la police et de souligner les sections qu’ils doivent connaître. Mais expliquez-leur que si leur état de santé venait à changer entre le moment où ils souscrivent l’assurance et le moment où ils partent, ils doivent vous appeler immédiatement ou leur couverture sera compromise.

Il n’est parfois pas possible d’être couvert « pour tout ». Vos clients doivent comprendre qu’il s’agit d’un achat sérieux qui ne peut pas être pris à la légère.

 

Consultez davantage de conseils en assurance sur le portail partenaire

Consultez d’ autres articles sur Ingle International pour consulter davantage de guides de voyages et de conseils.

* Source: Statistics Canada & Conference Board of Canada.

Ecrire un commentaire